Les maladies neurodégénératives

La maladie d’Alzheimer

La prise en charge de la personne atteinte de maladie d’Alzheimer, reconnue comme particulièrement vulnérable, se pose aujourd’hui comme un réel problème de société (et ce d’autant plus que le nombre de cas ne cesse d’augmenter) qui nécessite de faire évoluer le regard de la société vis à vis de ces personnes chez qui la maladie constitue « une fracture dans l’existence » tant pour eux que pour leurs proches. Il s’agit alors de faire comprendre aux soignants ce qu’est la maladie afin de l’aider à gérer ce trouble et accompagner les familles. Cela passe par l’acquisition de gestes de soins adaptés et la conception d’activités de stimulation sociale et cognitive.

La maladie de Parkinson

Nous développons aussi une formation spécifique à la prise en charge de la maladie de Parkinson qui constitue à ce jour la 2 ème maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Maladie chronique d’évolution lente au début insidieux et d’aggravation progressive, dont les lésions cérébrales sont irréversibles, la Maladie de Parkinson est à ce jour la première cause de handicap moteur au sein des maladies dégénératives car très invalidante et la seconde cause de handicap, au sens plus large, après les AVC. Cette formation permet au soignant de mieux appréhender le contexte de la prise en charge des patients atteints de la maladie de Parkinson ou de pathologies apparentées, d’identifier les caractéristiques de la maladie et construire « une expertise spécifique » et adapter la prise en charge du patient dans son parcours de soins et de vie avec plus de 100 groupes réalisés en plus de ceux sur la douleur.